» » Les coquilles imper-respirantes: Tout ce qu’il faut savoir

Les coquilles imper-respirantes: Tout ce qu’il faut savoir

posté dans Conseil, Randonnée | 0

Alors aujourd’hui nous parlerons de la dernière et non la moindre couche indispensable au système multicouche:  Les coquilles.

Les coquilles ont pour fonction de vous protéger des intempéries telles que le vent, la pluie et la neige.  Elles vont également permettre à vos couches qui sont en dessous de mieux performer. Parce qu’il est certain que si vous avez une couche isolante qui n’est pas coupe-vent et que le vent passe à travers, vous perdez de sa capacité isolante. Donc, en mettant quelque chose de coupe-vent par dessus, cela aidera la couche isolante à conserver sa chaleur.

Softshell VS. Hardshell

Dans les coquilles, il existe 2 catégories distinctes:  les coquilles souples et coupe-vent « softshell»  ainsi que les coquilles rigides «hardshell ». Une coquille rigide, c’est toujours imperméable.

La coquille souple

Une coquille souple sera une coquille qui aura une capacité coupe-vent, mais qui ne sera pas étanche à l’eau. Elle sera résistante dans plusieurs cas. Elle peut même offrir une très bonne résistance, mais elle ne sera pas imperméable.

Une coquille souple et coupe-vent est constituée de nylon extensible. Elles servent à vous protéger du vent. Cependant, ce ne sera pas 100 % du vent qui sera bloqué. Bonne nouvelle puisque c’est ce qui fait qu’il y a un échange d’humidité optimal. Vous dégagez mieux votre humidité, donc vous gelez moins.

Par exemple, pour les gens qui font une activité par température froide et/ou venteuse, mais où il ne pleut pas, vont être avantagés à porter un coupe-vent plutôt qu’une coquille rigide dans laquelle ils transpireront excessivement. Les coquilles souples sont faites pour respirer au maximum. Un skieur de fond, un randonneur, quelqu’un qui fait de la raquette ou les coureurs sont en cadillac avec un coupe-vent. Exceptés lorsqu’il se met à pleuvoir énormément. Cependant, la plupart des coquilles souples possèdent un traitement déperlant sur la fibre extérieure. Un produit déperlant, cela fait perler l’eau sur le tissu de nylon pendant un certain temps. Vous pouvez renouveler le produit déperlant chaque saison et cela donnera une résistance et durabilité à votre coquille souple ou coupe-vent.

La coquille rigide

Les coquilles rigides, ce qu’on appelle un imperméable : cela inclura différents types de membranes : nous traitons toujours de membrane imper-respirante.

Il existe aussi ce que l’on appelle des enduits : en résumé c’est un nylon sur lequel les manufacturiers ont aspergé un polyuréthane. Ce type d’imperméable ne respira pas, mais ça sera très étanche. Ce n’est pas conseiller pour les gens qui vont bouger. 

Les membranes imper-respirant ont des pores, des petits trous sur leur surface. Le principe : les trous sont juste assez petits pour empêcher l’eau d’entrer, mais suffisamment volumineuse pour que votre vapeur d’eau, votre humidité puisse aller vers l’extérieur. Le tout pour rester au sec. C’est le principe de toutes les coquilles.

Toutes les coquilles seront différentes d’un manufacturier à l’autre variant au niveau des types de construction et des qualités de membrane.

Les membranes imper-respirantes : vous avez 2 types de membranes :

  1. GORE-TEX qui est la compagnie la plus connue, la première lancée sur le marché et sera fait de Tephlon.
  2. Et vous avez toutes les autres membranes. Il y en a 200 et quelques sur le marché. Celles-ci seront dans un matériau différent, mais principalement du polyuréthane.

Avantages/ Inconvénients

  1. GORE-TEX: Vous avez l’avantage d’une imperméabilité toujours très soutenue, d’une durabilité qui est reconnue, et d’une excellente garantie. La plupart des compagnies qui veulent faire des produits haute-gammes vont utiliser du GORE-TEX. Elle sera plus dispendieuse. 
  2. Le polyuréthane: Sa légèreté, son coût très intéressant, une excellente respirabilité : souvent beaucoup mieux qu’une membrane GORE-TEX.  Par contre, elle sera moins durable. C’est le gros défaut du polyuréthane.

Ce ne sont pas des membranes qui ont le même prix et la même durabilité. 

Coquille 2.5 plis ou 3 plis?

La construction d’une membrane imper-respirante :

Premièrement, vous aurez toujours un nylon à l’extérieur plus ou moins épais dépendamment si vous avez besoin d’un manteau très résistant à l’abrasion ou très léger. 

La coquille 2 plis et demi : 

Lorsqu’il y a 2 couches laminées ensemble nous dirons que c’est un 2 épaisseurs, 2 plis. La raison des 2 plis et demi réside dans l’ajout d’un vaporisateur protecteur sur la membrane pour la protéger de la sudation. Nonobstant, vous avez 2 couches laminées ensemble avec une couche vaporisée. Vous avez ainsi 2 plis et demi.

Chez GORE-TEX, cette membrane se nomme PACLITE. Chez les autres compagnies, il en existe énormément. Il faut apprendre à les reconnaître ou demander à vos super conseillers de Plein Air Entrepôt. 

La coquille 3 plis : 

Si jamais par-dessus cette membrane on a rajouté une troisième couche qui est relaminée par dessus. On parle d’un 3 plis, 3 épaisseurs. Les 3 plis, ce sont les manteaux qui auront le plus haut taux de durabilité parce qu’il n’y aura pas de frottement qui se fera directement sur la membrane. Plus résistant et versatile au niveau des températures. Donc, les manteaux 3 plis sont souvent utilisés 4 saisons. Ils sont performants et durables même dans les températures les plus froides.

Tandis que les 2 plis et demi seront souvent des imperméables qui seront plutôt conçus pour les 3 saisons.

Vous aurez toujours le GORE-TEX PACLITE qui pourra aller dans les températures très froides. Vous pouvez descendre à n’importe laquelle température avec un GORE-TEX PACLITE.

Au contraire, le polyuréthane, parce qu’il finit par craquer éventuellement, faire des micros fissures et s’éplucher, vous ne pourrez pas l’utiliser pour aller faire du ski par exemple.

Un entretien irréprochable: un gage de durabilité

La raison pour laquelle le polyuréthane se détache, c’est le non entretien d’une membrane. Lorsque nous portons un imper-respirant, nous envoyons des résidus d’huile corporelle sur la membrane. La sudation bloque les pores de la membrane et la rend inefficace. Le secret: il faut les laver. Par ici pour notre Guide d’entretien.  Un lavage saisonnier aidera votre membrane à performer beaucoup plus longtemps! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *