» » La cuisine de plein air : Comment manger (presque) comme à la maison

La cuisine de plein air : Comment manger (presque) comme à la maison

posté dans Aventure

La gestion de la nourriture en camping ou en expédition peut s’avérer compliquée sans un minimum de préparation. Pour que vos repas en nature soient un franc succès, nous avons établi 5 astuces qui vous permettront de bien préparer, exécuter et déguster vos repas en camping, rando et plein air.

2. Protection contre les animaux

N’oubliez pas d’apporter un baril alimentaire contre les ours ainsi qu’une corde pour suspendre le baril ou un sac étanche contenant la nourriture. De plus, on évite de laisser de la nourriture et des articles de toilette dans la durant le jour. Vous pourriez revenir et avoir quelques petites surprises !

1. La planification des repas

Lors d’excursion d’une journée ou de plusieurs jours, la meilleure manière de s’alimenter est de consommer deux repas chauds au campement soit le déjeuner et le souper. Le déjeuner devra être riche en glucides pour fournir beaucoup d’énergie en début de journée. Le souper sera quant à lui, nutritif, réconfortant et copieux. Entre ces deux repas, nous pourrons nous alimenter à partir de vivres de course. Les vivres de course sont des collations nutritives telles que des noix, barres tendres, fruit séchés qui nous fourniront assez d’énergie pour continuer la progression sans nous obliger à nous arrêter pour concocter un repas.

La vivre de course par excellence est le GORP. Le good old reliable peanuts est un mélange savoureux ultra-calorique de noix, grains, fruits séchés soutenant et facile à manger. Vous pouvez en cuisiner un salé, sucré ou les deux.

Pour la planification des repas pour les excursions de plusieurs jours, nous vous conseillons de faire un fichier Excel avec tous les aliments de requiert votre menu avec leurs apports énergétiques pour vous assurer de répondre aux besoins caloriques.

Astuce : Préparer les aliments que vous pouvez à l’avance et proportionner dans des sacs en plastique réutilisables vos épices, ingrédients secs, nourriture déshydratée, etc.

Pour que vous puissiez exercer vos talents culinaires au maximum, il vous faudra l’équipement de cuisine nécessaire tel que :

  • Réchaud et carburant
  • Gamelle ( 2 grandeurs de casserole, avec une poêle à frire)
  • Spatule
  • Cuillère à mélanger
  • Passoire ( parfois incluse dans le couvercle de la gamelle)
  • Tasse à mesurer ou votre gobelet/bouteille d’eau si elle est graduée peu bien faire l’affaire.
  • Purificateur d’eau
  • Grille à rôtie
  • Pince
  • Canif ou couteau multi-usage
  • Le nécessaire pour la vaisselle ( bassine pliable, savon à vaisselle )
  • Vos fiches recettes

4. Les astuces qui donnent du goût

Le sel et le poivre sont les épices de base à amener avec vous. Les épices rehaussent le goût des plats et nous font voyager. Alors, pourquoi s’en priver en camping ? Voici notre sélection d’épices pratiques à amener avec vous pour donner un petit quelque chose de plus à votre recette :

  • Un mélange Basilic, Thym, Origan
  • Zaatar : Cette épice israélienne est faite à partir de sumac, de graines de sésame grillées, de thym et de sel de mer. Elle est délicieuse avec les trempettes au yogourt, les œufs, le poulet ou les légumes.
  • Mélange de Cari
  • Poudre d’ail
  • Sauce soja ou tamari
  • Huile olive ( rangé dans un contenant qui est dans un sac de plastique pour éviter les dégâts)
  • Sauce piquante de type Tabasco ou Sriracha pour les adeptes
  • Bouillon de légumes, poulet ou bœuf en cubes prêts à être utilisés.

Astuce : Si vous avez à faire mariner de la viande, des légumes ou du tofu, préparer le tout à la maison, congeler à l’avance et décongeler au moment de partir. Les aliments seront pleins de saveurs et resteront frais.

5. Nos recettes coups de cœur comme à la maison

Après plusieurs expéditions et beaucoup d’expérimentation, nous avons sélectionné 3 recettes comfort-food qui requièrent peu de préparation et qui vous réchaufferont le cœur. Les besoins énergétiques augmentent lors d’activités intenses en plein air. On dit qu’un individu devrait consommer entre 3200 et 4500 calories dépendant de l’activité pratiquée. Il faut avoir assez d’eau et de nourriture pour combler ces besoins, mais aussi pour nous supporter psychologiquement. Il n’y a rien de plus réconfortant qu’un bon repas bien mérité après une ascension ardue.

Cette soupe à base de miso est riche en protéines, pleine de nutriments et de vitamines du complexe B. Cette recette tirée du livre reconnu La Gastronomie en plein air d’Odile Dumais est  très simple à faire sera prête en moins de 30 minutes. Voici ce dont vous aurez besoin pour la réaliser :

  • 1 litre d’eau.
  • 100 g de nouilles aux œufs ¼ c. à thé d’ail en poudre ( 1 gousse d’ail)
  • 1 c. à thé de gingembre frais
  • 1 c. à soupe de persil séché
  • 1 c. à soupe de menthe séchée
  • 1 c. à soupe de zeste de citron séché
  • 1 c. à soupe de poivron rouge en flocons ¼ de tasse de champignons séchés 1 c. à soupe de miso

Préparation:

À la maison : Emballer tous les ingrédients secs dans un sac. Mettre la pâte de miso à part et les ingrédients frais dans un autre sac.

En camping : Porter le litre d’eau à ébullition. Verser tous les ingrédients secs et frais dans l’eau bouillante et cuire à feu doux pendant 10 minutes. Retirer du feu et mélanger la pâte de miso avec une portion de bouillon chaud. Verser dans la soupe. Laisser reposer pendant 5 minutes avant de servir.

2.Chili sin carne

 

  • 1 poivron rouge, épépiné et coupé en dés
  • 1 oignon, haché finement
  • 1 piment Cubanel, épépiné et coupé en dés (ou 1 jalapeño)
  • 30 ml (2 c. à soupe) d’huile d’olive
  • 45 ml (3 c. à soupe) de poudre de chili
  • 2,5 ml (½ c. à thé) de cumin moulu
  • 1 boîte de 540 ml (19 oz) de haricots blancs, rincés et égouttés
  • 1 boîte de 540 ml (19 oz) de haricots rouges, rincés et égouttés
  • 1 boîte de 796 ml (28 oz) de tomates en dés
  • 30 ml (2 c. à soupe) de ketchup
  • Sauce Tabasco, au goût

Dans une grande casserole, dorer le poivron, l’oignon et le piment dans l’huile. Ajouter l’ail, les épices et faire revenir environ 5 minutes. Saler et poivrer.

Ajouter le reste des ingrédients. Porter à ébullition et laisser mijoter doucement environ 45 minutes en remuant fréquemment. 

  • 1 2/3 tasse d’avoine à cuisson rapide
  • 1/2 tasse de farine d’épeautre
  • 1 tasse d’amandes crues d’Europe biologiques PRANA
  • 3/4 tasse de canneberges au jus de pomme biologique PRANA
  • 1/2 tasse de bleuets séchés
  • 1 c. à soupe de cannelle moulue véritable de Ceylan biologique
  • 1 c. à thé sel de mer
  • 3/4 tasse de beurre d’amandes blanchies biologique PRANA
  • 3/4 tasse sirop d’érable
  • 3 c. à soupe d’eau
  • 6 c. à soupe d’huile de coco crue biologique PRANA fondue, et un peu plus pour graisser le moule

PRÉPARATION

Préchauffer le four à 180 °C (350 °F), tapisser un moule de 9″ x13 » de papier parchemin et graisser avec un peu d’huile de noix de coco.

Au robot culinaire, hacher finement les amandes et les canneberges. *Noter que les barres se tiennent mieux lorsque les morceaux sont petits.

Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients secs, y compris les fruits séchés.

Dans un petit bol, mélanger les ingrédients humides à l’aide d’un batteur à main.

Ajouter les ingrédients humides aux ingrédients secs. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Verser les ingrédients dans le moule préparé et, avec une pellicule plastique ou du papier parchemin entre les mains, presser fermement le mélange pour l’entasser uniformément.

Mettre au four préchauffé et cuire pendant 25 minutes, ou jusqu’à ce que les bords soient dorés.