Comment bien choisir sa doudoune?

Dès que le mercure baisse, on commence à la voir à tous les coins de rue. De toutes les couleurs, avec ou sans capuche, en veste ou en parka, la doudoune s’est largement démocratisée. Il faut dire qu’elle a de nombreux avantages : elle est extrêmement légère, se compacte facilement et elle apporte beaucoup de chaleur.

Alors que certains la portent dès que le mercure chute sous les 15°C, d’autres préfèrent la garder pour les journées à -15°C. De grands écarts de températures, mais aussi de grands écarts de « qualité ».
Voici donc quelques conseils pour votre prochain achat d’une doudoune.
1. Déterminez le type d’isolant qui vous convient le mieux. Il y a en effet 2 catégories principales d’isolants : le synthétique et le duvet. Une doudoune en synthétique garde votre chaleur et évacue très bien l’humidité dégagée par le corps. Elle est aussi moins dispendieuse et plus facile d’entretien. La doudoune en duvet vous apportera une chaleur instantanée pour un poids minime. Dès que l’on est trop actif, elle devient très peu respirante.

blog-duvets1 2. Regardez la composition du manteau et comprenez-la. Sur les isolants en synthétique, vous trouverez un chiffre vous indiquant un grammage (plus celui-ci est élevé, plus il est chaud) tandis que sur les isolants en duvet, il s’agira d’un indice vous informant sur la densité du duvet. Par exemple, un duvet 800 ne sera pas forcément plus chaud qu’un duvet 650; il faudra juste davantage de duvet 650 pour arriver à la chaleur du 800 et vous augmentez alors le poids de votre doudoune.
Dans la composition de la doudoune que vous convoitez, vous trouverez d’autres chiffres comme le pourcentage de duvet vs plume. Plus le pourcentage de duvet est élevé plus vous gagnerez en chaleur, légèreté et compression. À l’inverse, la plume a principalement pour effet de donner du gonflant au manteau.

3. Regarder le type de nylon c’est à dire le tissu extérieur de la doudoune. Plus ce nylon est mince, plus il est léger et compact. C’est là un moyen de gagner quelques grammes encore sur votre doudoune.
4. Vérifier les différents traitements déperlants ou pour contrer l’humidité. Les nylons des doudounes sont généralement traités pour être déperlants en cas de pluie ou de neige. Par contre, seulement certains fabricants développent des traitements hydrofuges spécifiques aux duvets. Cela augmente grandement l’efficacité de leur doudoune car le duvet résiste beaucoup mieux à l’humidité.
Même si ces quelques points devraient vous éclairer quant au choix de votre prochaine doudoune, vous devez penser aux utilisations que vous voudrez en faire (en multicouche l’hiver, en randonnée, en voyage ou en camping…)
Finalement, il convient que le choix de votre doudoune dépend aussi de votre résistance au froid et de votre niveau d’activité quand vous la porterez.
ConseilDuvet